Cliquez ici pour lire le Vanille
 
cliquez ici pour lire le Kalbanon

 

0262 52 30 02  : le numéro de permanence mis en place par la Mairie de Sainte-Suzanne,
24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 NOUVEAU : Cliquez ici pour consulter l'Agenda 2017 de la ville de Sainte-Suzanne

 

Quands les gendarmes retournent à l'école

Une effervescence particulière se fait ressentir ce matin dans la cour de l'école Sarda Garriga de Bagatelle. Des regards interrogateurs, des commentaires à voix basses sont murmurés. Tous les yeux sont tournés vers les gendarmes qui descendent dans la cour.

Suite à un diagnostic qui révèle une recrudescence des actes d'incivilités sur le territoire, la Mairie de Sainte-Suzanne, à travers son conseil local  de prévention et de sécurité (CLSPD) a choisi de riposter et de mettre en place des opérations de prévention dans les écoles. Les gendarmes de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ) interviennent dans toutes les classes de CM2 du territoire.

L'adjudant Patrick Ogire et son collègue Damiens Ethève ont les mots justes et adaptés pour apporter des informations à leur jeune public. Tous les sujets sensibles sont abordés : racket, addictions, agressions.
Les apports se font en douceur mais le rappel à la loi est direct et décliné sur le tableau vert de la classe. Les délits sont nommés et les punitions sont identifiés par les enfants.
Frédéric Boyer, chargé de mission du CLSPD rappelle que la BPDJ intervient sur le territoire depuis 2010 dans les collèges et écoles primaires de la commune. L'objectif, en sensibilisant les marmays au racket est de les préparer à changer d'établissement :  « aujourd’hui, les élèves du CM2 sont les grands de l'école mais quand ils passent au collège, ils deviennent les plus petits.Il est nécessaire de leur apporter des éléments afin qu'ils sachent ce qu'il faut faire et vers qui se tourner en cas de problème ».



Reportage diffusé dans le magazine de Télé Kréol Kossa la fé Sainte-Suzanne, n°1


KOSSA SA

La délinquance juvénile est l’ensemble des actes contraires à la loi commis par des jeunes, des mineurs (moins de 18 ans) : la violence verbale, morale, physique et sexuelle.

BPDJ :
La brigade a été créée en 1998 afin de mener des opérations de prévention à destination d'un public jeune. Ces gendarmes interviennent dans les établissements scolaires ou dans les lieux d'accueil (centres aérés, associations sportives et culturelles..)Ils sont 6 et travaillent sur les territoires de la gendarmerie sur l'île. La devise de cette brigade est : Prévenir, sensibiliser, discuter et informer.


CLSPD (Les Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance)
Le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, présidé par le maire, constitue l’instance de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune. Il favorise notamment l’échange d’informations entre les responsables des institutions et organismes publics et privés concernés, et peut définir des objectifs communs pour la préservation de la sécurité et de la tranquillité publiques.


Reportage: Florelle Agon/photo:Isabelle Cherubin